27.05.2010
Marée noire en Louisiane: l'entreprise psychopathe a encore frappé



La marée noire causée par BP en Louisiane est une parfaite illustration des conséquences désastreuses du libéralisme et du comportement psychopathe des multinationales, résultat de leur foncière malhonnêteté et de leur cupidité sans limite. Avec tout d'abord leur propension à mentir. BP avait annoncé une pollution de 400.000 litres de pétrole par jour, ce qui est déjà énorme. En réalité, la quantité était 10 fois supérieure, comme l'ont indiqué les experts mandatés par le gouvernement américain.

Par ailleurs, la marrée noire aurait pu être évitée si le tube de forage ne s'était pas brisé. Or on a appris ces derniers jours que pour économiser des coûts, BP a utilisé des tubes qui n'avaient pas la qualité requise.

Enfin, si BP a pu utiliser des tubes aux rabais, c'est parce la plate-forme de forage avait été dispensée de tout contrôle par l'agence fédérale chargée de l'inspecter, suite à des dérogations accordées par l'administration Bush aux nouvelles installations dans le golfe du Mexique. L'idéologie libérale commande en effet d'imposer le moins possible de contraintes à nos chères entreprises.



En voulant économiser quelques centaines de milliers de dollars, BP a causé des destructions qui se chiffrent en dizaines de milliards de dollars, avec l'empoisonnement pour des décennies du riche et fragile écosystème de la Louisiane, avec une pollution en profondeur du golfe du Mexique, et l'extermination de multiples espèces vivantes. Barack Obama a affirmé que BP devra payer pour l'intégralité des dommages commis. Vu l'étendue de la catastrophe, la cupidité de BP pourrait bien l'amener à la faillite.
  Environnement, Nouvel ordre économique