14.05.2016
L'accaparement des terres

Un peu partout en Europe et en Afrique, les terres cultivables sont massivement achetées par des fonds d'investissement, des banques, et des multinationales, ou bien par des états, en particulier par la Chine et les pays du Golfe.

Les premiers sont motivés par la spéculation et le profit. Les seconds cherchent à compenser un manque de terres cultivables par rapport aux besoins présents ou futurs de leur population.

Il en résulte une forte hausse du prix des terres agricoles qui deviennent inaccessibles pour les jeunes agriculteurs qui veulent s'installer. Les fermiers indépendants disparaissent, laissant la production alimentaire entièrement aux mains des multinationales qui font évidemment le choix d'une agriculture industrielle, avec l'usage intensif de pesticides et d'OGM.

Ce transfert de la propriété des terres est bien entendu favorisé par l'UE dont 50% des subventions agricoles sont versées à 1% des exploitations, à savoir les plus grosses, celles qui appartiennent le plus souvent aux multinationales, aux banques, aux fonds d'investissement et aux pays étrangers.


voir la vidéo
  Crise alimentaire
Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:

18.12.2012


Notre pain quotidien
11.10.2012


Les terres agricoles, la nouvelle proie des spéculateurs
18.04.2009


Le Soleil en panne
24.03.2008


Appel de Jean Ziegler contre les biocarburants
03.06.2007


Agriculture de la mort
26.01.2007


Les biocarburants de la faim