14.09.2012
ADN, le langage de programmation de l'univers


Depuis le début, les généticiens ont proclamé que seulement 2% de l'ADN déterminait notre métabolisme, et ne comprenant pas à quoi pouvaient servir les 98% restants, ils ont décrété qu'il ne servait à rien. On supposait qu'ils étaient une sorte de rebus de l'évolution, des gênes actifs chez des espèces dont nous descendons mais désactivés chez l'homme. C'est ce qu'on appelait l'ADN "non codant", vite qualifié "d'ADN poubelle" (ou "junk ADN").

Mais cet ADN non codant est quand même unique à chaque individu (c'est d'ailleurs cet ADN non codant qui est utilisé par les fichiers et tests ADN). Cette unicité est en contradiction avec l'idée de gênes totalement inactifs.

Par ailleurs, l'idée d'un ADN "non codant" est également en contradiction avec le principe d'économie de la nature. Rien n'y est totalement inutile.

Pendant longtemps, ces contradictions n'ont semble-t-il pas effleuré les généticiens officiels. Et leur ignorance de ce à quoi servait 98% de l'ADN ne les a pas empêché de se livrer à des manipulations génétiques multiples en parfaite inconscience des conséquences.

Mais depuis quelques années, les chercheurs ont été de plus en plus nombreux à douter, et en 2003 le Projet ENCODE (ENCyclopaedia Of Dna Elements) a été lancé pour étudier de plus près cet ADN "non codant".

En fait, il s'avère tout simplement que cet ADN non-codant joue un rôle de régulateur des 2% d'ADN codant, en y activant, renforçant ou inhibant des gênes.

Ainsi, loin d'être un "ADN poubelle", c'est au contraire le superviseur de l'ADN codant.

Pour l'instant, des observations ont mis en évidence cette fonction de régulation, mais ce n'est sans doute qu'un début. Seuls quelques gênes de l'ADN non-codant ont été étudiés pour l'instant. Il y a peut-être d'autres fonctions encore. L'ADN ex-non codant pourrait aussi être une mémoire, ou encore un instrument de communication qui relierait chaque cellule aux dimensions "informationnelles" de l'univers d'où proviendraient les "sauts de l'évolution" que la théorie de Darwin (autre dogme de la génétique) ne parvient pas à expliquer.

Le plus fou serait que l'ADN non codant renferme un message à l'intention des êtres vivants qui parviendraient à le décoder, ou encore l'équation universelle qui unifierait l'ensemble des lois physiques et biologiques...


Pour en savoir plus sur le projet ENCODE
  Sciences de la vie
Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:

14.12.2015


La beauté du plancton
28.08.2012


L'incroyable cycle de vie des cigales
07.11.2010


L'intelligence des végétaux
23.09.2010


Au commencement
16.09.2010


Dans les abysses
10.09.2010


La danse des dauphins
29.08.2009


Planète Océans
 
 



Sommaire

Sommaire en images

Vidéothèque

Thèmes

Univers  

Astronomie  

Physique  

Mathématiques  

Formes  

Fractals  

Nature  

Gaïa  

Animaux  

Sciences de la vie  

Cerveau  

Spiritualité  

Vision globale  

Histoire  

Maitres du Monde  

Fin de la démocratie  

Big Brother  

Fascisme  

Islamisme  

Régime policier  

Contrôle social  

Manipulations  

Médias  

Nouvel ordre économique  

Résistance  

Société  

Géopolitique  

Etats-Unis  

Crise alimentaire  

11 septembre  

France  

Sarkoland  

OGM  

Environnement  

Sociétés secrètes  

Santé  

Black Projects  

Implants  

Apocalypse  

Futur  

Extraterrestres  

Documentaires  

Court-métrages  

Time lapse  

Films  

Musique  

Art  

Surf  

Fun  

Cyber  

Diaporama  

Humour  


Rechercher



Recherche avancée 

News


Revue de presse

Village


Humans Village
Le site participatif de syti.net
En savoir plus

Bibliographie


Bibliographie
contre la pensée unique

Planète




Position du jour et de la nuit







Le Soleil en direct
avec le satellite Soho