30.09.2012
Une étude prouve le danger des OGM



Pour la première fois dans le monde, une étude scientifique indépendante ultra sérieuse a été menée sur les effets des OGM sur une longue durée. Cela parait incroyable mais les études précédentes n'étaient pas allé au-delà de 3 mois.

Les résultats portaient sur le mais Monsanto et également sur son insecticide vedette, le RoundUp qui est utilisé pour 80% des cultures OGM et qui s'avère lui très toxique.

D'après cette étude, les OGM sont hautement cancérigènes et provoquent diverses maladies comme des nécroses du foie.

Cette étude a été réalisée pendant 2 ans dans le plus grand secret afin d'éviter les pressions multiples dont Monsanto est coutumier.

Il faut aussi savoir que pour éviter que des études scientifiques gênantes puissent être réalisées, Monsanto refuse de vendre des graines OGM aux chercheurs qui ne sont pas sous son contrôle. Il est également difficile de s'en procurer auprès des agriculteurs car leur contrat avec Monsanto leur interdit de revendre ou de donner les graines OGM qu'ils ont acheté.


On sait donc maintenant la vérité: les OGM sont toxiques et hautement cancérigènes.

Des millions de personnes ont été contaminées par leur alimentation, surtout dans les pays où il n'existe aucune entrave à la commercialisation des OGM. C'est une bombe à retardement qui se traduira par une explosion du nombre de cas de cancer dans les prochaines années.

C'est donc un nouveau scandale sanitaire qui dépasse de loin tous les précédents.

Plus grave encore, du fait de la dissémination des gènes OGM vers les espèces naturelles, c'est l'information génétique du vivant qui a commencé à être contaminée.

Les agences de sécurité alimentaire et sanitaire ont dissimulé la vérité, étant sous le contrôle des multinationales biotechnologiques, pharmaceutiques et agro-alimentaires, et ce avec la bénédiction des gouvernements, comme toujours au service d'intérêts privés plutôt que l'intérêt général.

Monsanto a également tout fait pour dissimuler la vérité en empêchant toute étude indépendante et en finançant de multiples études biaisées pour faire croire que les OGM étaient sans danger.

Il faut donc stopper immédiatement toute culture et toute commercialisation des OGM au niveau mondial.

Si on laisse Monsanto et les autres réussir à généraliser les OGM et contaminer ce qu'il restera d'espèces naturelles, on se retrouvera bientôt sur une planète ou toute nourriture sera toxique et cancérigène.

Quant aux coupables et à leurs complices, ils doivent être jugés pour empoisonnement à grande échelle, en d'autre terme un génocide contre l'humanité toute entière.

A lire sur le web:
- "Tous cobayes": l'enquête-choc qui révèle le scandale sanitaire des OGM
- Une étude choc relance le débat sur la toxicité des OGM
- L'étude qui remet en cause l'avenir des 46 OGM autorisés en Europe
- Le maïs OGM, "toxique pour les rats", dangereux pour l'homme?
- "Depuis 15 ans on nous fait manger des substances empoisonnées"
- OGM - José Bové demande la suspension immédiate des cultures
- Oui, les OGM sont des poisons !
- Une étude française le montre: les OGM sont hautement toxiques




Cette étude sur les OGM va se poursuivre. Les chercheurs vont maintenant observer ce qui se passe pour la descendance des rats contaminés car il est possible que des problèmes soient transmis aux générations suivantes. Si c'est le cas, les OGM pourraient tout simplement causer la fin de l'humanité.

Il reste aussi une grande question à élucider: pourquoi les OGM sont-ils toxiques ?

Une hypothèse nous est donnée par une autre découverte révélée la semaine dernière et qui concerne le rôle de l'ADN non codant que l'on croyait inactif et qui s'avère être le superviseur de l'ADN codant.

Les modifications génétiques sont faites exclusivement sur l'ADN codant, tandis que l'ADN non codant reste inchangé. Cela pourrait bien créer une "dissonance", une inadéquation entre ADN codant et non codant. Dès lors, l'ADN non codant ne pourrait plus jouer son rôle de superviseur, ce qui multiplierait les "bugs" au sein de l'ADN codant.

Dès lors, les cellules des végétaux ou animaux OGM pourraient par exemple se mettre à produire des protéines toxiques, un peu comme l'était le fameux prion de la vache folle, une protéine exactement semblable à la protéine normale équivalente mais avec une forme inversée, une anomalie en apparence sans importance mais qui cause la dégénérescence des neurones.


PS: Pour rappel, la reproduction des articles de ce site est interdite sans autorisation expresse et avec une mention claire de la page source, incluant un lien. Vu que j'en ai vraiment marre du pillage dont ce site fait l'objet, il y aura désormais un dépôt de plainte systématique auprès des hébergeurs des pilleurs de contenu.


  OGM


Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:

26.10.2012


OGM toxiques et collusion des gouvernements
17.01.2007


OGM, l'étude qui accuse
17.01.2007


OGM: asservissement des agriculteurs et destruction de la nature

 
 



Sommaire

Sommaire en images

Vidéothèque

Thèmes

Univers  

Astronomie  

Physique  

Mathématiques  

Formes  

Fractals  

Nature  

Gaïa  

Animaux  

Sciences de la vie  

Cerveau  

Spiritualité  

Vision globale  

Histoire  

Maitres du Monde  

Fin de la démocratie  

Big Brother  

Fascisme  

Islamisme  

Régime policier  

Contrôle social  

Manipulations  

Médias  

Nouvel ordre économique  

Résistance  

Société  

Géopolitique  

Etats-Unis  

Crise alimentaire  

11 septembre  

France  

Sarkoland  

OGM  

Environnement  

Sociétés secrètes  

Santé  

Black Projects  

Implants  

Apocalypse  

Futur  

Extraterrestres  

Documentaires  

Court-métrages  

Time lapse  

Films  

Musique  

Art  

Surf  

Fun  

Cyber  

Diaporama  

Humour  


Rechercher



Recherche avancée 

News


Revue de presse

Village


Humans Village
Le site participatif de syti.net
En savoir plus

Bibliographie


Bibliographie
contre la pensée unique

Planète




Position du jour et de la nuit







Le Soleil en direct
avec le satellite Soho