14.02.2010
Histoire parallèle: Mai 68
Le 15 mars 1968, le journal Le Monde, alors indépendant, publie un article prémonitoire de Pierre Vianson Ponté, intitulé "la France s'ennuie".

"Ce qui caractérise actuellement notre vie publique, c'est l'ennui. Les Français s'ennuient. Ils ne participent ni de près ni de loin aux grandes convulsions qui secouent le monde, la guerre du Vietnam les émeut, certes, mais elle ne les touche pas vraiment.

La jeunesse s'ennuie. (...) Quant aux jeunes ouvriers, ils cherchent du travail et n'en trouvent pas. (...) Heureusement, la télévision est là pour détourner l'attention vers les vrais problèmes: l'état du compte en banque de Killy, l'encombrement des autoroutes, le tiercé, qui continue d'avoir le dimanche soir priorité sur toutes les antennes de France."

De même que la France de Sarkozy étouffe sous un régime policier, la France du général de Gaulle étouffe sous les règles, le conformisme, et le pouvoir absolu de la droite. Dans les lycées, filles et garçons sont séparés. Des tenues strictes sont exigées. Le jean est interdit et les filles n'ont pas le droit d'être en pantalon. Les élèves doivent se lever quand le professeur entre dans la classe.

Tout va commencer par un incident banal, une punition contre des étudiants de Nanterre qui avaient transgressé l'interdiction d'aller dans le dortoir des filles. Les étudiants commencent alors une grève qui va faire tache d'huile, se propageant aux universités parisiennes, et en particulier à la Sorbonne qui est occupée par les étudiants grèvistes. Le pouvoir gaulliste réagit par la répression policière, en envoyant les CRS déloger les étudiants, dont certains sont arrêtés et emprisonnés. En réaction, les grandes manifestations du quartier latin commencent...

La suite des évènements avec un extrait de "68", le documentaire de Patrick Rotman...




voir la suite

ou si vous avez plus de temps, le film à partir du début, avec Woodstock et la guerre du Viet Nam dans laquelle s'embourbaient les Etats-Unis, comme aujourd'hui en Afghanistan et en Irak...

voir le film




Un autre résumé des événements en France avec un documentaire diffusé dans "Droit d'inventaire" sur France 3. La première partie est consacrée aux manifestations étudiantes, aux barricades dans le Quartier Latin, aux grèves, et à la façon dont les syndicats, et en particulier la CGT, s'est révélée être les meilleurs alliés du pouvoir pour étouffer la révolte et favoriser le retour à l'ordre, en réduisant une contestation global de la société à de simples revendications salariales...

La deuxième partie est centrée sur le contrôle de la télévision par le pouvoir, la censure quotidienne, et la grande grève des journalistes qui s'en est suivie, avant des licenciements massifs en représailles. Et la troisième partie est celle du retour à l'ordre...

voir le film


Quelques photos en diaporama...

voir le diaporama


Enfin, une musique qui représente bien l'atmosphère et l'énergie de ces années là, Pierre Henry et sa "Messe pour le temps présent", composée pendant l'été précédent, en 1967...