07.12.2010
La grande extinction du Permien (qui pourrait se reproduire)

Il y a 65 millions d'années, la chute d'un astéroïde a provoqué l'extinction de 50% des espèces, dont les dinosaures. Mais il y a eu pire encore dans l'histoire de la Terre...

Cela s'est passé à la fin de l'ère du Permien, il y a 250 millions d'années. 95% des espèces ont alors disparu. La vie sur Terre a failli être complètement éliminée. C'est la plus grande extinction massive que la Terre ait connu.


La Terre à la fin de l'ère du Permien, il y a 250 millions d'années

Les scientifiques ont mis du temps à en trouver la cause exacte. On savait qu'une activité volcanique intense avait eu lieu à cette période en Sibérie où l'écorce terrestre s'était plissée et craquelée, ouvrant des failles de centaines de kilomètres de long d'où s'échappaient de grandes quantités de lave et de CO2, ce qui avait provoqué un refroidissement (par obscurcissement du ciel) suivi d'un réchauffement important du climat. Mais cela n'était pas suffisant pour expliquer une telle extinction massive. Il devait y avoir d'autres causes. On a pensé en premier à une chute d'astéroïde mais il n'y a aucune trace géologique d'un tel événement.

Les scientifiques ont fini par élucider le mystère grâce à des indices découverts au Groenland où les roches sous la glace avaient enregistré très précisément la succession des événements.

La catastrophe s'est en fait produite en 2 temps. Le réchauffement provoqué par les volcans en Sibérie ont entrainé un réchauffement des océans d'où est venu le coup fatal.

Au fond des océans, les sédiments renferment des petites billes qui ressemblent à de la glace et ont la propriété d'être inflammables. Ce sont des hydrates de méthane maintenues à l'état solide par la pression mais aussi par les basses températures de l'eau en profondeur. Mais si cette eau se réchauffe de seulement quelques degrés, les hydrates de méthane retrouvent leur état gazeux. Des millions de petites bulles remontent alors du fond des océans jusqu'à la surface, libérant dans l'atmosphère d'importantes quantités de méthane. Or l'effet de serre de ce gaz est 20 fois plus puissant que celui du CO2. Le réchauffement amorcé par les volcans sibériens s'est alors emballé, causant une désertification générale. Et surtout, l'atmosphère est devenue toxique pour la vie telle que nous la connaissons.

Cette catastrophe pourrait se reproduire, et c'est là le véritable danger du réchauffement climatique en cours.

Avec le temps, les hydrates de méthane se sont reformés au fond des océans. Si ceux-ci se réchauffent encore de plus de 2 degrés, les hydrates de méthane pourraient à nouveau être libérées dans l'atmosphère, et ce qui s'est passé il y a 250 millions d'années pourrait se reproduire à nouveau...

Pour tout savoir sur la grande extinction du Permien, regardez ce documentaire d'Arte...

voir le film
  Gaïa, Environnement
Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:

09.08.2012


Planète bleue
26.07.2012


Anthropocène
04.07.2012


Le "peak all"
02.12.2009


Planète Terre
29.08.2009


Autopoïèse