08.02.2012
L'étau se resserre autour de l'Iran

Tout est prêt pour le déclenchement d'une attaque contre l'Iran.

Depuis plusieurs années déjà, les Etats Unis ont des bases militaires qui encerclent complètement l'Iran comme le montre cette carte:




En novembre 2011, 9000 soldats américains sont arrivés en Israel, officiellement pour tester des systèmes de défense aériens contre d'éventuels missiles iraniens. Ca fait quand même beaucoup de monde pour des simples tests...

Au cours du mois de décembre 2011, la présence navale américaine s'est considérablement renforcée, avec 3 groupe aéronavals complets, ayant chacun son porte-avions, avec l'appoint de la Grande Bretagne et bientôt de la France, dont le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle fait actuellement route vers le détroit d'Ormuz où il arrivera début mars. Au total, c'est une concentration de forces inédite depuis la première guerre du Golfe en 1991, lorsque Saddam Hussein disposait encore d'une armée intacte.

Voici une carte du dispositif naval:
cliquer pour voir la carte en grand sur le site d'origine)




Fin janvier, les Etats-Unis ont envoyé un quatrième porte-avions, mais pas n'importe lequel... Il s'agit de l'USS Enterprise (eh oui, comme dans Star Trek), leur plus vieux porte-avions, mis en service en 1961 et qui devait être envoyé à la casse dans un an. Propulsé par 8 réacteurs nucléaires, son démantèlement devrait être délicat et coûteux... sauf si il est coulé au large de l'Iran par une opération "false flag", une attaque qui serait attribuée à l'Iran et qui servirait de prétexte au déclenchement des hostilités, une opération similaire à celle du Golfe du Tonkin. L'attaque du destroyer USS Maddox attribuée aux nord-vietnamiens avait alors servi de prétexte pour déclencher la guerre du Viet Nam.
Prix Nobel de la Paix, Barack Obama ne peut décemment pas commencer une guerre contre l'Iran, malgré les pressions du lobby militaro-industriel. Mais un bon prétexte pourrait tout arranger.


Voir cette vidéo...

et ces articles...
- Les USA envoient un très vieux porte avions vers l'Iran
- L'USS Enterprise se prépare à sa mission dans le Golfe


Enfin, ce 8 février, on apprenait que de grandes manoeuvres militaires américaines sont en cours sur la côte est des Etats-Unis, avec la participation de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France, des Pays-Bas, de l'Espagne, et de l'Italie. 650 soldats sont présents avec notamment un navire de débarquement et des blindés. Cet exercice conjoint se déroule dans une situation fictive qui ressemble beaucoup à la configuration iranienne... Voir les infos dans cet article.

En cas de guerre contre l'Iran, les conséquences en chaine seraient dévastatrices. Tout d'abord une envolée des cours du pétrole qui parachèverait l'effondrement de l'économie mondiale, entrainant probablement une hyper inflation déjà encouragée par la création monétaire à tout va de la FED et de la BCE. Emeutes de la faim et chaos général à prévoir... mais aussi une répression renforcée et la possibilité d'une "suspension" les droits civils, de la liberté d'expression et de la Constitution, bref l'instauration d'une dictature dont les éléments de contrôle nécessaires ont été mis en place progressivement ces 10 dernières années sans que personne ne réagisse.

Quant à la guerre elle-même, elle risque de dégénérer rapidement en un conflit mondial, la Chine ayant déjà annoncé qu'elle entrerait en guerre contre les Etats-Unis si ils attaquaient l'Iran. Le conflit risque également d'impliquer la Russie, alliée tacite de la Chine avec laquelle elle a effectué plusieurs exercices militaires communs.

Les "maitres du monde" atteindraient alors leurs deux objectifs majeurs: une forte réduction de la population mondiale et au terme de la guerre, l'instauration d'un gouvernement mondial oligarchique et la fin de la "démocratie" héritée de l'ère des Lumières.
  Géopolitique, Etats-Unis
Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:

17.02.2012


The fog of war
18.02.2008


La Zone 51